Le panaris, attention ....

Le panaris, attention ....

  • Qu'est ce qu'un panaris ?

Un panaris est une infection cutanée et sous cutanée d'un doigt. Quelques jours après une blessure, il appraît autour des doigts de la main le plus souvent, rarement les orteils.

Il est localisé le plus souvent :

- sur le poutour d'un ongle et sous l'ongle (2/3 des cas)

- au niveau de la pulpe d'un doigt

Les parties profondes du doigt comme l'os, les articulations ne sont pas atteintes.

L'infection est due à une bactérie, le plus souvent un staphylocoque doré.

 

  • Quand survient un panaris ?

Le panaris apparait 2 à 5 jours après une blessure de la peau, sur le pourtour de l'ongle : manucure brutale, trituration de la cuticule avec les dents, arrachement des petites peaux, percement d'ampoules.

Il peut aussi se former après une piqûre d'insecte, une blessure avec présence d'un corps étranger sous la peau (écharde, épine ...), un traumatisme de l'ongle.

La plaie permet aux bactéries de pénétrer dans la blessure et d'infecter les tissus du doigt.

La survenue d'un panaris est favorisée par l'existence d'une maladie chronique : diabète ou déficit immunitaire.

 

  • Les symptômes du panaris et son évolution :

Un panaris évolue en plusieurs stades :

  • Le 1er stade : le stade inflammatoire

Quelques jours après la blessure cutanée, une zone inflammatoire apparaît :

- en cas de panaris péri-unguéal, la peau autour de l'ongle est tendue et rouge. Une tuméfaction inflammatoire borde l'ongle.

- en cas de panaris de la pulpe du doigt, cette dernière est mise en tension : elle apparait tuméfiée, rouge, chaude et douloureuse.

La douleur est supportable et diminue la nuit. A ce stade inflammatoire, le traitement médical est urgent. L'évolution du panaris est alors favorable et une cicatrisation de bonne qualité est obtenue.

 

  • L'évolution du panaris vers l'abcès :

Non traité, le panaris évolue vers un abcès (poche de pus) qui se forme sous ou autour de l'ongle ou dans la pulpe du doigt. La peau, rouge et chaude est tendue sur les berges et se ramollit en son centre, témoignant de la collection du pus quant elle est superficielle. Elle est parfois surmontée d'une phlyctène (=grosse ampoule) purulente.

Le panaris s'accompagne alors d'une douleur intense, lancinante qui empêche de dormir et une fièvre peut apparaître.

A ce stade, il est nécessaire d'inciser le panaris.

 

  • Les complications éventuelles :

Un panaris vu tardivement ou traité de manière inadaptée est le point de départ des complications. L'infection peut alors s'étendre à la racine de l'ongle, aux gaines des tendons musculaires puis aux articulations et os de la main.

 

  • Quand devez- vous consulter en cas de panaris ?

Consultez dans les 48h votre médecin traitant si vous avez un panaris au stade inflammatoire. 

Consultez immédiatement un médecin si :

- la douleur vous empêche de dormir et surtout, si vous sentez "battre" l'abcès

- vous êtes diabétique

- vous suivez un traitement par corticoïde ou immunosuppresseur

- vous êtes sujet à une infection des ongles à répétition

- votre vaccination antitétanique n'est pas à jour

 

  • Traitement du panaris :

Après son examen, le médecin met en route un traitement médical ou adresse son patient à un chirurgien si le panaris est collecté.

Quel que soit le stade du panaris, l'antibiothérapie n'est pas systématique. En revanche, les soins locaux antiseptiques doivent être rigoureux.

 

  • Prévenir la survenue d'un panaris :

- Evitez de triturer vos ongles, de vous acharner sur les cuticules, de vous manger les peaux ...

- Pour ne pas vous blesser les doigts lors de vos soins de manucure, utilisez de bons ciseaux à ongles et un coupe cuticules, nettoyer à l'alcool.

- Porter des gants pour jardiner ou bricoler

- En présence d'un coprs étrangers sous la peau, retirez-le immédiatement

- En cas de plaie, apportez les soins utiles pour éviter la surinfection.