1er SECOURS : des gestes simples qui peuvent sauver des vies !

1er SECOURS : des gestes simples qui peuvent sauver des vies !

La grande majorité des Français jugent qu'il est "important" de se former aux 1er secours. Pourtant dans les faits, moins de 10% d'entre eux sont initiés à l'urgence.

Quels sont les gestes qui sauvent ? Comment réagir face à un accident ?

 

  • Les 4 étapes pour porter secours :

 

1. Sécurisez le lieu de l'accident et les personnes impliquées :

- Evaluez les conditions de sécurité et vérifiez qu'il n'existe aucun danger supplémentaire (circulation, incendie, électricité ...)

- N'approchez le lieu de l'accident que si cela ne présente aucun risque pour vous.

- Si la situation est dangeureuse et si vous ne pouvez pas agir sans prendre de risque, alerter les services d'urgence.

 

2. Appréciez l'état de la victime :

- Présentez-vous et expliquez à la victime ce que vous allez faire afin de la rassurer

- Vérifiez qu'elle est consciente et respire normalement, en lui posant des petites questions simples : "vous m'entendez", "clignez des yeux"... Le pronostic vital est souvent en jeu en cas d'altération de la conscience et de la respiration.

 

3. Demandez de l'aide :

Si vous avez besoin d'aide, alertez ou faites alertez les services d'urgence :

- 18 : Les SAPEURS-POMPIERS pour tout problème de secours notamment accident, incendie ...

- 15 : Le SAMU pour tout problème urgent de santé, c'est un secours médicalisé

- 17 : La POLICE ou la GENDARMERIE pour tout problème de sécurité ou d'ordre public

- 112 : n° d'appel unique des urgences sur le territoire européen

- 115 : Le samu social pour toute personne qui présente une détresse sociale comme les sans abris par exemple.

Que leurs dire ?

- Présentez-vous de façon précise (nom, prenom, adresse ...) et soyez le plus précis possible sur l'endroit où vous vous trouvez.

- Décrivez rapidement la situation. Expliquez la NATURE de l'accident (afin que l'on envoie les secours adaptés).

- Donnez le nombre de victimes (1 victime = 1 camion de secours, 20 victimes = 1 plan rouge).

- Donnez l'état apparent de la victime

- Précisez si vous avez fait quelque chose et si vous avez besoin de la police

- Ne raccrochez jamais en premier

 

4. Effectuez les gestes de 1er secours :

Dispensez les gestes de 1er secours de façon calme et non précipitée.

 

Différents cas :

 

  • L'ETOUFFEMENT :

La personne s'étouffe et ne peut pas parler :

- La personne ne peut pas répondre mais elle est consciente ou elle ne peut ni parler, ni tousser, ni respirer, elle peut émettre des sifflements ou tenter de tousser sans émettre de bruit

- Dans un 1er temps, donnez un maximum de 5 claques dans le dos de la victime (pour les adultes et les enfants de plus de 1an), après chaque claque, vérifiez si tout rentre dans l'ordre

- Si les claques n'ont pas d'effet, effectuez un maximum de 5 compressions abdominales (méthode d'Heimlich)

- Si le problème n'est toujours pas résolu, alternez 5 claque dans le dos puis 5 compressions.

- Si la personne perd connaissance, posez-la délicatement au sol et alertez immédiatement les secours, puis entreprenez une réanimation cardio-pulmonaire en commençant par effectuer 30 compressions thoraciques. Poursuivez jusqu'à l'arrivée des secours ou que la victime reprenne une respiration normale.

Pour un bébé, c'est un peu différent :

- Dans un 1er temps, donnez un maximum de 5 claques dans le dos de la victime (entre les deux omoplates, avec la paume de la main), après chaque claque, vérifiez si tout rentre dans l'ordre

- Si les claques n'ont pas d'effet, effectuez un maximum de 5 compressions. Utilisez deux doigts pour appuyer vers l’intérieur et vers le haut (vers sa tête) sous le sternum (compression en « virgule »)

- Si le problème n'est toujours pas résolu, alternez 5 claque dans le dos puis 5 compressions.

 

  • LE SAIGNEMENT :

Une personne saigne abondamment :

- Evitez, si possible, tout contact avec le sange de la victime : demandez-lui de comprimer elle-même sa blessure ou exercez une pression avec vos mains protégées (gants, sac plastique, linge ...)

- Allongez la victime en position horizontale

- Alertez ou faites alerter les secours

- Si la plaie continue de saigner, comprimez-la jusqu'à l'arrivée des secours

- Si vous devez vous libérer (par exemple pour donner l'alerte), appliquez un tampon relais pour remplacer votre compression manuelle.

- Lavez-vous bien les mains ensuite

 

  • L'INCONSCIENCE :

La victime ne parle pas, ne réagit pas mais respire :

- Vérifier que la personne ne réagit pas

- Libérer les voies aériennes

       . dégrafer les vêtements pouvant gêner la respiration (ceinture, cravate, col, boutons ...)

       . basculer la tête prudemment en arrière en surélevant le menton (une main sur le front, 2 ou 3 doigts sous le menton)

       . inspecter visuellement la bouche et retirer tout corps étrangers (chewing-gum ...)

- Vérifier que la victime respire

- Tourner la victime en position latérale de sécurité (= PLS)

- Appelez ou faites appeler les secours

- Vérifier régulièrement la respiration de la victime jusqu'à l'arrivée des secours

 

  • LA BRÛLURE :

- Refroidissez immédiatement la brûlure en la passant sous l'eau froide pendant au moins 5 min.

- En cas de brûlure à travers un vêtement, ne surtout pas le retirer. Vous pouvez ôter le vêtement en le découpant tout autour de la zone collée, mais ne tentez surtout pas de décoller le tissu et ne percez jamais les cloques.

- Enlevez les bijoux (montre, bague ...) avant que la peau ne commence à gonfler

- Selon la gravité de la blessure, appeler ou faites appeler les secours et allongez la victime si besoin.

 

  • L'ARRÊT CARDIAQUE :

- Vérifiez que la personne ne réagit pas et ne respire pas normalement

- Appelez ou faites appeler les secours

- Commencez par effectuer 30 compressions thoraciques

- Pratiquez ensuite 2 insufflations

- Alternez les 30 compressions et les 2 insufflations et continuez jusqu'à l'arrivée des secours ou que la victime reprenne une respiration normale.